Paris Open Source Summit


PLENIERE DU 5 DECEMBRE, 16h30-18h30, Auditorium

 

 

Introduction



  Pierre BAUDRACCO, Président du Programme 2018, CEO BlueMind

 

 

  Stéfane FERMIGIER, Président du Groupe Thématique Logiciel Libre du Pôle Systematic

 

 

Allocution



  Frédérique VIDAL, Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation


Avant d'être nommée ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, Frédérique Vidal était présidente de l'Université de Nice Sophia-Antipolis (UNS), depuis 2012.
Titulaire d'une maîtrise de biochimie à l'Université Nice Sophia-Antipolis, d'un D.E.A. à l'Institut Pasteur, et d'un doctorat à l'Université de Nice Sophia-Antipolis, elle y est recrutée en tant que maître de conférences en 1995. Frédérique Vidal était, depuis 2004, professeure des universités en biochimie, biologie moléculaire et cellulaire, à l'UNS.

Elle y a par ailleurs occupé la fonction de directrice adjointe du département des sciences de la vie, de 2007 à 2009, a été nommée assesseur à la recherche auprès du doyen de la faculté, puis directrice du département dès 2009.Elle était auparavant responsable des stages, puis directrice adjointe du magistère de pharmacologie.

Membre extérieur du conseil scientifique régional de l'Inserm de 1999 à 2003, Frédérique Vidal est membre du jury du master de virologie de l' U.P.M.C.-Paris Diderot-Institut Pasteur depuis 2004. Elle a été coresponsable du projet européen Tempus sur la mise en place du L.M.D. dans les Balkans, de 2006 à 2009.

Frédérique Vidal est par ailleurs chevalier de la Légion d'honneur depuis 2013.

 


Allocution



  Bruno SPORTISSE, Président-Directeur Général d'Inria

 

 


Software Heritage: une infrastructure essentielle au service du logiciel et de la Science Ouverte



  Roberto DI COSMO, Directeur de Software Heritage, Inria and University Paris Diderot

 

Au cœur de la démarche de la Science Ouverte il y a bien la volonté de retrouver la méthode scientifique mise a point il y a bien de siècles, et qui repose sur la possibilité d'étudier, reproduire et vérifier les résultats trouves par d'autres scientifiques. Comme le disait bien Karl Popper, des résultats qu'on ne peut reproduire n'ont aucun intérêt pour la science.

 

Or, aujourd'hui, on trouve du logiciel dans tous les domaines de recherche, allant de la géographie a la médecine, et de la physique aux mathématiques. Il est utilisé pour créer, manipuler et produire des données, pour tester des conjectures, prouver des théorèmes, analyser des programmes.

 

Il est donc tout à fait naturel que l'on retrouve une grande quantité de Logiciel Libre réutilise par les scientifiques: cela facilite l’usage, réduit les couts, et permet de l'adapter à ses besoins.

 

Mais la connexion avec la Science Ouverte va encore plus loin: on s'est donc rendus compte qu'il est très difficile de reproduire et vérifier des résultats scientifiques si on ne dispose pas des logiciels qui ont été utilisés pour les obtenir. Non seulement: la disponibilité des codes sources de ces logiciels, et la possibilité de les modifier et de les adapter est bien essentielle pour permettre de construire des nouveaux résultats en s'appuyant sur ceux des autres chercheurs, ou, comme on dit, en étant assis sur les épaules des géants.

 


L'open source, une alternative aux grands fournisseurs


  Stéphane ROUSSEAU, Administrateur du Cigref, CIO Eiffage Group

 

Objectifs du Groupe de Travail « Alternatives aux grands fournisseurs » du Cigref de 2017-2018 et de ceux de l'année à venir, 2018-2019

Les solutions open source répondent aux enjeux actuels :

•       Attirer et fidéliser les talents.

•       Desserrer l’étau financier des grands fournisseurs et disposer de marge de manœuvre lors des négociations avec les fournisseurs

•       La souveraineté. 

•       Innover. 


Résumé des grands thèmes abordés pendant l'année de travail 2017-2018 et synthétisés dans le rapport "l'open source, une alternative aux grands fournisseurs":

a/ écosystème de l'open source et ses caractéristiques clés

b/ avantages et inconvénients de l'open source

c/ étude de la gestion des risques dans l'l’utilisation de solution open source

d/ quelles sont les implications pour les entreprises (acculturation, gouvernance, bonnes pratiques

e/ critères d'analyses et processus de choix d’un logiciel open source et du support

Principales recommandations pour franchir le pas de l’open source

Conclusion 

 

 

Restitution de la grande enquête : quelles perspectives pour le marché du travail dans l’open source ?

 

  Stéfane FERMIGIER, Président du Groupe Thématique Logiciel Libre du Pôle Systematic



  Philippe MONTARGES, Co-Président du CNLL



  Marc PALAZON, Président du Comité Open Source de Syntec Numérique

 

Dans le cadre du Paris Open Source Summit, le CNLL, Syntec Numérique et le Pôle Systematic-Paris-Région lancent une étude sur les recrutements et les métiers de l’open source en France.

L'objectif de cette enquête est d'identifier les attentes majeures de l'écosystème en terme de formation et recrutement.

Trois catégories de personnes sont concernées, avec un questionnaire ciblé par catégorie :

  • Les entreprises de la filière (éditeur, utilisateur, intégrateur, société de conseil, etc.)
  • Les nouveaux salariés de la filière open source (salariés depuis moins d'un an)
  • Les étudiants des diverses filières de l'enseignement informatique

Les résultats de cette enquête permettront une meilleure compréhension et diffusion des besoins de la filière auprès des institutionnels, des entreprises et des potentiels candidats au recrutement.

Plus précisément, les informations recueillies permettront d'obtenir un palmarès des segments de marché qui recrutent, d'identifier les profils les plus recherchés, les compétences clés, les caractéristiques des emplois du secteur (avantages, salaires, etc), ainsi que les profils d'entreprises recherchés par les étudiants.

 

 



 

 



Partenaires
Participants